Intervention d’Eric Faidy au Conseil métropolitain du 6 novembre 2020.

Ce rapport sur le développement durable laisse bien imaginer le travail qui est derrière. Nous voulons féliciter les équipes de la métropole qui œuvrent pour ce projet car la qualité du rapport présenté par Madame Picard reflète celle de leur travail. 

Madame Picard a indiqué les limites du document et le fait qu’il va devoir évoluer. Ce rapport ne définit pas une ligne politique totalement claire et nous ne sommes pas les seuls à le remarquer dans cette assemblée. On trouve seulement dans ce rapport des cibles pour 2030, sans réellement voir comment on pourra les atteindre. On peut lire quatre pages “d’actions” à développer, mais sans vraiment savoir où nous en sommes, et quelles sont les prochaines étapes. Il met en évidence que nous sommes en retard par rapport à d’autres villes (comme Grenoble ou Besançon) françaises ou européennes.
Au-delà de faire seulement un état des lieux de la situation, nous aimerions que l’année prochaine, ce rapport nous affirme plus clairement les priorités et les ambitions en matière de transition écologique.

Nous sommes totalement d’accord avec la proposition faite par Monsieur Landivar (du groupe LFI) pour que la présentation du budget et de la PPI indique également les impacts carbone qu’impliquent chacune de nos actions. 

Nous avons peu de temps (nous le savons tous), et nous devons mobiliser des moyens importants pour la transition écologique à Clermont-Ferrand, sans perdre notre temps à expliquer que le reste du monde devrait bouger plus vite. Prenons nous-même le sujet en main et faisons ensemble une vraie ambition et une vraie priorité pour notre métropole.

Laisser un commentaire